MF 66 ans

C’est en août 2012 que l’on a enfin mis un nom sur cette fatigue que je traînais […] J’avais 62 ans et la maladie de Parkinson. […]. Le regard de Monique PONT est un regard d’humanité […] On se sent bien avec elle […] elle m’a appris à diminuer cette sensation de ne plus pouvoir avancer [et] d’autres astuces pour travailler mon équilibre ! […]. [Elle] m’a aidé à me revaloriser et à avoir confiance en moi ! […] je lui dis un immense Merci ![…]